Le dunkleosteus

Miroir, mon beau miroir

Son crâne mesurait plus de 65 cm de long. Sa taille est estimée entre 3 et 6 mètres de long pour les plus grands spécimens.

On a retrouvé des mâchoires pourvues de dents de 20 à 25 cm.

Son nom lui vient du paléontologue américain qui l’a découvert, D.H Dunkle. Ce prédateur vivait au dévonien supérieur.

Le bouclier corporel de dunkleosteus s’étendait jusqu’aux nageoires pectorales.

Le reste du corps était dépourvu d’armure ou d’écailles.

Répartition et mode de vie

Le mode de vie exact de dunkleosteus n’est pas connu avec certitude. Soit, il vivait comme les requins, nageant et chassant en continu ; soit il évoluait sur les fonds, nageant en ondulant.

Certains paléontologues pensent que ce poisson se propulsait grâce à des mouvements sinueux et à sa queue, semblable à celle d’une anguille.

Une chose est certaine, dunkleosteus basculait la tête en arrière pour ouvrir ses mâchoires. Le fait que le cou et le bouclier facial soient articulés lui conférait une morsure puissante.
Etant donné sa taille, il devait certainement être capable de disputer des proies aux requins.

Une fois la proie capturée, ses crocs pointus retenaient et perçaient la victime tandis que ses pavés dentaires acérés à l’arrière de la mâchoire la broyaient.

D’autres espèces de placodermes étaient proches de dunkleosteus tels dinichtys ou titanichthys mesurant respectivement environ 2,10 m et 3,40 m.

Les fossiles de dunkleosteus ont été mis au jour en Afrique, en Europe et en Amérique du nord.

Un autographe ?

On aperçoit notre star dans le documentaire de la BBC « les monstres du fond des mers ».

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site