L'ordovicien

L’ordovicien s’étend de -500 à -435 millions d’années.

Le terme est issu de «ordovices» une tribu celte pré-romaine. Il est subdivisé actuellement en six séries définies en Angleterre : tremadoc, arenig, llanvirn, llandeilo, caradoc et ashgill.

Au début de l'ordovicien, la vie animale n'existait que dans la mer. Vers la fin de la période, les animaux firent leurs premiers pas sur la terre ferme. A cette époque, il existait un continent unique appelé "Gondwana".

L’ordovicien est une époque de mer continentale peu profonde riche en vie. En particulier les trilobites et les brachiopodes sont variés et nombreux. Les premiers ectoproctas apparaissent ainsi que les récifs de coraux. Les coraux isolés sont plus anciens et datent au moins du cambrien. Les mollusques, qui remontent eux aussi au cambrien ou à l’édiacarien (pré-cambrien), deviennent communs, plus specialement les bivalves, gastropoda et nautiloidea. Il a été longtemps considéré que les premiers vertébrés datent de cette époque mais des découvertes récentes en Chine ont montré leur présence probable au début du cambrien.

À la fin de l'ordovicien :

Le climat devint si froid que presque la moitié des espèces animales disparurent.

Un tiers de la faune marine s'est éteinte; les trilobites furent particulièrement affectés.

Cette période vit l'apparition des nautiloïdes (des mollusques) et des premiers poissons cartalagineux.

Une des plus importantes régression du paléozoïque se produit qui amène à une réduction importante des mers qui, alliée à une répartition des continents sous de basses latitudes et une mauvaise ventilation des masses d’eaux océaniques, ainsi qu’a une glaciation très étendue engendre des dépôts de schistes, témoins de ces conditions catastrophiques.

 

 

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×